accesstrip : guide de voyage pour les personnes à mobilité réduite
Accéder à la carte
Retour

Brésil - Rio de Janeiro


Fiche complétée à 84%
Rio de Janeiro
Évaluation du voyage :


Avis général
Transport
Access urbain
Activités
Sorties
Hébergement
imprimer la fiche destination
Afficher le reportage photos
jo
jo

Avis

- 27 janvier 2019

E 2013, l'accessibilité de Rio est partielle selon les quartiers. Nous allons surtout mettre en lumière ici La Zona Sul (Leblon, Ipanema, Copacabana, Botafogo, Flamengo). Cette zone est globalement plus accessible et plus propice à recevoir une population à mobilité réduite. Géographiquement, malgré les favelas et les « morro » (collines) cette zone est plutôt plane. Elle est aussi plus touristique et donc plus riche. Les rues et les trottoirs sont mieux entretenus et en meilleur état que dans le reste de la ville. Plusieurs commerces ont des rampes. Des hôtels offrent des chambres adaptées et plusieurs restaurants sont de plain pied avec des toilettes équipés.

Les autres quartiers de Rio sont déjà plus aléatoires côté accessibilité.

Normalement, avec l'accueil du Mondial de foot en 2014, des jeux olympiques et paralympiques en 2016 , Rio de Janeiro devait bénéficier d'améliorations au niveau de l'accessibilité. Des améliorations, qui, si elles ont été faites ne sont pas retranscrites ici.


jo
jo

Transport

  -  

27 janvier 2019

Les aéroports de Rio (GIG et à Santos Dumont) possèdent un service d'assistance pour personne à mobilité réduite.

Le réseau ferroviaire n'est pas très développé au Brésil.

Une seule ligne du métro est accessible (du Centro à Ipanema). Les ascenseurs sont souvent en panne. Ils fonctionnent seulement avec une clé, qu'il faut demander à des gardiens (qui sont plusieurs à chaque stations). L'ascenseur extérieur des stations accessibles n'est pas forcément près de l'entrée principale. Et même si, il est matérialisé par le pictogramme international, il faut le chercher près des différentes sorties de la station.

Si les ascenseurs ne fonctionnent pas, les gardiens sont prêts à aider, jusqu'à inverser des escalators pour pouvoir monter.

Les rames sont plus hautes que le quai (entre 10 et 20 cm). Des fois, pour passer d'un quai à l'autre, il faut attendre qu'un train arrive, y rentrer et en sortir sur l'autre quai.

Il y a aussi des plates-formes « monte-escalier » très lentes et plutôt vétustes.

L’ensemble des équipements reste vétuste.

Les autres stations ne sont pas praticables pour quelqu'un seule et qui ne peut pas marcher.

Le métro est gratuit pour les deux personnes.

Les bus ont un système à la porte du milieu : une petite plate-forme sort des escaliers et descend jusqu'au trottoir (impossible pour de gros fauteuil électriques). Le chauffeur vient aider à se mettre dessus en marche arrière et actionne la montée jusque dans le bus.

Un emplacement est réservé avec une ceinture de sécurité qu'il faut absolument mettre vu l'état des routes, du bus, et la conduite des chauffeurs (ça bouge beaucoup). Presque tous ont le pictogramme handicap, à l'avant et près des portes arrière, mais peu sont en vérité équipés. Certains ont l'équipement qui ne marche pas et la plupart en sont dépourvus. Il y a en plus un système de tourniquet à l'avant pour rentrer, qui ne facilite pas une entrée en marchant. Il y a toujours au minimum deux fonctionnaires par bus, ce qui est plus simple quand il faut aider.

Les arrêts de bus peuvent être matérialisés par une simple pancarte sur un réverbère ou un poteau électrique. Le bus est gratuit pour les fauteuils roulants.

Pour les fauteuils électriques, un service de taxi adapté existait avec des véhicules rehaussés.

Pour les fauteuils manuels, c'est plus facile avec des véhicules type break ou monospace. Mais si le fauteuil est pliant, la plupart accepte. Certains taxis refusent faute de place dans leur coffre. La plupart marche au gaz et la bonbonne est dans le coffre. Les taxis de Rio restent bon marché.

Des places de stationnement réservées sont de plus en plus fréquentes.


jo
jo

Accès urbain

  -  

27 janvier 2019

 

En plus d´être jolis, presque tous les trottoirs de la Zona Sul ont des rampes, mais souvent dans un état pitoyable. Et comme il pleut souvent, des petites flaques s’accumulent à leurs pieds.

Avec les racines au pied des arbres, les trottoirs sont souvent déformés. Il y a parfois des trous et de fréquents nids de poule. Mais les trottoirs du front de mer restent quand même mieux que ceux des autres quartiers…

Les trottoirs du Centro sont différents et il peut arriver de se retrouver devant un trottoir de 60 cm de haut. Des grandes dalles avec les joints irréguliers rendent très difficiles la déambulation en fauteuil. Dans les autres quartiers, c'est sûrement plus aléatoire sauf peut-être dans le nouveau quartier de Tijuca.

« Sacrée histoires ces trottoirs à Rio ! » Ils sont en mauvais états et défoncés, des trous, bouts manquants, dévers ou déformations Trop étroits pour le fauteuils, obstrués par des travaux, poubelles, poteaux électriques, livraisons ou les gens qui dorment, …)

La géographie de la ville et ces nombreuses collines (morro), est très irrégulière. J’ai au début pesté devant des trottoirs hauts de 30, 40, 50 ou 60 cm et quand il a plu, j’ai compris. Les pluies peuvent être torrentielles et le réseau d’évacuation n’est pas au top et certaines rues peuvent vite se transformer en rivière.


Peu de bars et de restaurants sont équipés de WC adaptés. Les grands restaurants surtout dans la Zona Sul sont par contre eux très souvent équipés. La plupart des centres commerciaux ont, souvent avec le système de clés qu’il faut demander. Les petits supermarchés de quartier en ont aussi. Quasiment tous les lieux touristiques sont dotés de toilettes équipées.

 

Près des plages, les Posto (le poste de secours, grand bloc en plastique blanc qui délimite les plages) en sont équipés et gratuits.


jo
jo

Activités

  -  

27 janvier 2019

Le Pao de Açucar (Pain de Sucre) : Il offre une vue merveilleuse sur la ville. L'ascension se fait à bord d'un grand téléphérique (très sécurisant). Ses différentes terrasses sont très bien aménagées et toutes desservies par des élévateurs.

Le bord de mer d'Ipanema et de Copacabana et ses fameux trottoirs sont des plages magnifiques...

Le Jardim Botanico (il y a par contre quelquefois quelques petites marches dans les allées).

Le Corcovado : l'ascension est possible en fauteuil roulant et se fait à bord d'un petit train. Mais une fois en haut, le garde-corps est très haut et assis, on ne voit pas très bien la vue des alentours. Il y a également un grand escalier entre les deux terrasses autour du Cristo Redentor qui rendent son approche difficile.

Une ballade en taxi dans la ville. Un circuit peut se négocier avec certains taxis, un arrêt à quelques points de vus s'impose comme la Vista Chinesa (Estrada Dona Castorina, Alto Da Boa Vista ; le Parque Nacional Da Tijuca ainsi que les différents points d'intérêt de la ville).

Faire un tour du joli Lagoa (lac) sur ses pistes cyclables.


jo
jo

Sorties

  -  

27 janvier 2019

La Churrascaria "fogo de chao" : restaurant typique brésilien avec toilette adapté. (Av Reporter Nestor Moreira, Botafogo)

Les nombreux bars à jus de fruits frais ou smoothies ont le comptoir directement sur le trottoir, il est donc facile de savourer sa boisson en extérieur...

Déguster une agua de coco ou une caïpirinha dans les « cabanes » le long des plages de la ville.


jo
jo

Hébergement

  -  

27 janvier 2019


jo
jo

Astuces - 27 janvier 2019

Il vaut mieux arriver à l'aéroport avec un peu de monnaie locale (le real). A Rio, contrairement au reste de l'Amérique Latine, la Mastercard marche quasi aussi bien que la Visa.

Il n'a pas beaucoup de pharmacies mais des drogaria ou pacheco. Les conditions d'hygiènes de certaines toilettes de restaurant sont parfois déplorables et se munir de lingettes n'est pas inutiles. Et les petites bouteilles de savon antiseptique... rendent bien service ! Il est toujours bon d'avoir une trousse à pharmacie complète...

Pour la queue dans les files d'attentes, le fauteuil est prioritaire et très souvent les gens laisse passer... Les brésiliens sont d'un naturel joyeux et chaleureux, les gens aident assez facilement. Mais il faut souvent quand même demander et « cela passe mieux avec quelques mots de portugais ».

 

Certains établissements qui ont des marches à l'entrée font passer par le garage où il y peut y avoir un ascenseur ou une rampe (la pente peut être très abrupte). Beaucoup de commerces n'ont qu'une seule marche et un rapide coup de main y fera rentrer et sortir.

Il y a souvent des bandes pododactiles, sur quelques trottoirs, sur les quais du métro et dans certaines banques.

Vocabulaire pratique :

bonjour : bom dia - boa tarde - boa note

Au revoir : tchao

Merci : obrigado

Aide : ajuda

Monter : subir

Descendre :

Aller : ir

Traverser : cruzar

La rue : a rua

Vouloir : querer / je veux :

Pardon :

Excusez-moi : com licenca

S'il vous plaît : por favor

Fauteuil roulant : cadeira de rodas

Une personne handicapée :

 

 

 


Compléter cette fiche avec mon expérience de voyage

Toi aussi tu souhaites partager
ton expérience de voyage

Tu as des informations complémentaires à apporter à une fiche destination déjà existante ou tu souhaites enrichir le site d'une nouvelle fiche destination ? Rien de plus simple.

Pour cela il te suffit de créer un compte reporter, de t'y connecter, et de te laisser guider !

Rejoindre la communauté

Ces destinations pourraient t'intéresser

La Havane
Cuba
La Havane
1 contributeur
Fiche complétée à 72%
VINALES
Cuba
VINALES
1 contributeur
Fiche complétée à 72%
Salvador De Bahia
Brésil
Salvador De Bahia
1 contributeur
Fiche complétée à 72%

Ces articles AccessMag pourraient t'intéresser

Conception du site Agence Be Comm'