accesstrip : guide de voyage pour les personnes à mobilité réduite
Retour
   Écrire un article   
Handicap à Mbour
jo
Article écrit par jo, le 15 mars 2022
71

Handicap à Mbour


Le centre Khadi Gueye apporte son aide aux personnes handicapées motrices sur la commune de Mbour et de sa région. Mbour est une grande ville située à 80 km au sud de Dakar. 

C'est le seul centre dans le département de Mbour et des milliers de personnes bénéficient de son aide chaque année. Ce centre apporte bien sûr une aide et un soutien médical en rééducation ou en orthopédie mais est aussi très orienté sur l'inclusion des personnes handicapées dans la société sénégalaise. A savoir que la plupart des patients du centre sont victimes de la polio.

Le centre a déjà une dimension médicale puisque des personnes passent bénéficier des services du centre la journée. Des consultations pour faire des prothèses, des soins de kinésithérapie ou de massage et même laisser ses enfants dans une école-garderie. 

A travers différents ateliers comme la menuiserie, la couture, la cordonnerie,... le centre veut permettre aux personnes handicapées de pouvoir trouver un travail et ainsi de s'intégrer dans leur milieu (et d'éviter ainsi la mendicité). 

Le centre dispose également d'un internat qui permet d'accueillir 13 personnes. Des repas leurs sont offerts quotidiennement.

Les personnes du centre ont également formé une équipe de basket handisport. L'équipe manque cruellement de fauteuil roulant (1 fauteuil pour 15 joueurs) et le terrain est situé à 200 m du centre avec la rue en sable...  

Une troupe de danse a aussi été créée et est composée de danseurs handicapés et valides. 

Le sable : le centre est construit dans les rues de Mbour, en sable, "comme s'il était construit au milieu d'une plage".. Des allées en ciment ont, par contre, été construites à l'intérieur du centre pour permettre la circulation des personnes en fauteuil roulant. Mais à l'extérieur, et même pour se déplacer jusqu'aux bâtiments annexes (comme celui de rééducation fonctionnelle), il faut traverser un terrain en sable, autant dire qu'en fauteuil roulant et même en béquille c'est un vrai parcours du combattant.

Leurs conditions d'exercice sont très difficiles et le centre a bien sûr besoin d'aide et de soutien extérieur. Il y aurait des besoins au quotidien : en équipement, en fournitures, en appareil médical ou même en médicament pour soigner au mieux les patients... C'est le monde de la bricole, par exemple, faute de matières premières, le technicien orthopédiste en est quand même réduit à faire des prothèses pour les personnes atteintes de la polio avec des tuyaux PVC (prévus pour la plomberie)... Beaucoup d'autres personnes viennent se faire soulager des douleurs mais malheureusement la thérapeute n'a pas assez de matériel... L'infirmerie n'a pas de médicaments... Des infrastructures pourraient encore être créées, restaurées ou développées... 

Plusieurs jumelages ont été mis en place et répondent à certains besoins mais il y a encore tant de choses à faire... Malgré le sérieux et le dévouement de l'équipe en place, énormément de choses peuvent être créés ou améliorées. 

Le handicap est encore mal vu au Sénégal, et pour la société la personne handicapée doit aller mendier dans la rue. Et pour les jeunes, le handicap est encore sujet de raillerie.

Il y a trois centres de rééducation comme celui-ci au Sénégal. Il a été créé en 1988 et principalement financé par une ONG allemande : Senegal Hilfe Verein (société d'aide pour le Sénégal) 

Je suis passé plusieurs fois dans ce centre et j'y passe toujours de très bons moments : "mais en tant que visiteur !" Certains sont devenus des amis et je les aime. Je suis moi-même en fauteuil roulant donc je me sens sensibilisé par les conditions d'existence des résidents et patients de ce centre et je veux sensibiliser d'autres personnes à leurs conditions. Malheureusement, les images et les mots ne rendent pas vraiment compte de leur triste et dure réalité ! Je n'arriverai pas ni n'ai envie de relater la rudesse de leur vie... Tout ça pour dire qu'on n'est vraiment pas tous nés sous la même étoile.

Afficher le reportage photos

Ces articles pourraient t'intéresser

Le Camping-car : notre parade
Le Camping-car : not...
533
Le Refuge du Sotré
Le Refuge du Sotré
482
Ôde à mon fauteuil manuel
Ôde à mon fauteuil m...
471

Ces destinations pourraient t'intéresser

Salvador De Bahia
Brésil
Salvador De Bahia
Fiche complétée à 84%
BARGNY
Sénégal
BARGNY
Fiche complétée à 96%
Dakar
Sénégal
Dakar
Fiche complétée à 96%
Conception du site Agence Be Comm'