“PMU” au Rajasthan (La casse de mon fauteuil roulant en Inde)

L’histoire s’est passé Rajasthan en Inde en 2015. Je me rendais à un marché de chevaux et de chameaux dans le désert. Les marchands, paysans de rase campagne, venu pour vendre ou acheter les quadrupèdes.

A peine arrivé sur le marché, j’ai vu a quelques dizaines de mètres un cheval que tentait de maîtriser son cavalier. Je continuais ma conversation tranquille et là, le cheval en question n’était plus qu’à quelques mètres. Ça a été très vite ! J’ai eu le temps de mettre mon bras pour me protéger avant qu’il ne me percute de plein fouet ! Avec le choc, l’étalon s’est cabré devant moi avant de disparaître aussi vite qu’il était arrivé…
Remis de mes émotions, j’ai voulu continuer ma route mais le fauteuil ne voulait pas avancer. Je me suis alors rendu compte que le cadre était fêlé en deux !


Très vite, nous nous sommes dit qu’il fallait trouver un moyen de réparer ça, puisque le fauteuil était hors d’usage et que je n’étais qu’au début de mon voyage… Un attroupement s’était constitué autour de moi et nous avons trouvé quelqu’un pour nous accompagner trouver un soudeur dans les alentours… Et nous voilà dans un tuk tuk « Bollywood style » à la recherche de mon sauveur… La complexité était qu’il fallait trouver, non pas un soudeur classique mais un soudeur aluminium que nous avons fini par trouver dans la « zone industrielle » du coin.

D’ailleurs, heureusement que nous étions accompagnés d’indiens qui ont pu parlementer pour nous et expliquer ce que je voulais (bien sûr on ne parle trop anglais dans ces régions).

Même s’il ne comprenait pas ce qu’un blanc – d’Europe – en fauteuil roulant – faisait là, en plein milieux du désert à un marché de dromadaires, il a voulu faire un bon travail… Avec un tube en renfort et une soudure, c’était reparti « comme en 40 » et j’ai ainsi pu continuer mon trip indien…

 

Comme quoi, même dans les pays où rien n’est prévu pour le fauteuil, il y a toujours moyen de se débrouiller : un garagiste, un réparateur de cycle, un menuisier où un soudeur, … Ces gens sont en plus très content d’aider et ces moments de galère sont toujours de bons souvenirs ! Après coup…

Auteur : Jo

JoJocelyn - Fondateur du site, il parcourt de nombreux pays et a renseigné de nombreuses destinations. Pour moi : "l'important, c'est le voyage pas la destination "

Leave a Reply

*