Montréal : un musée à ciel ouvert

Ma visite du XIIIème arrondissement de Paris (connu pour ses nombreuses fresques monumentales) a réveillé chez moi les souvenirs artistiques de mon séjour à Montréal en 2015.

Lors de ce séjour montréalais, j’avais été frappé par le grand nombre de graffitis, tags, pochoirs ou collages dans la ville ainsi que la présence de nombreuses grandes fresques.

Par contre, pas de chance, à la fin du séjour, je devais m’envoler pour Boston. Juste avant l’édition du festival « UNDER PRESSURE » durant lesquels les murs du quartier où je résidais allaient être recouvert par de nouvelles oeuvres. Ce festival international est le rendez vous annuel des cultures urbaines avec des graffitis, de la danse, des lives hip hop, …

Mais par chance, je devais y repasser quelques semaines plus tard lors d’une escale de deux jours. Dès le lendemain de « mon retour », je m’empressai de retourner dans ce quartier pour admirer les nouvelles peintures. J’ai pu au moins revoir les mêmes murs, repeints par d’autres « street-artistes » : génial !

Avant

 

Après

L’autre évènement majeur qui donne toutes ces couleurs à Montréal est le festival MURAL.

Vendu comme l’un des plus grands festivals nord-américain de culture urbaine et même du monde, il participe grandement au fait que Montréal soit une des meilleures destinations pour les fans de street art. Et pour les fans à mobilité réduite, à part quelques côtes et quelques murs inaccessibles, c’est un parcours tout à fait praticable.

Une carte recense les murs peints : http://2017.muralfestival.com/fr/cartes/

Ils en parlent :

 

Auteur : Jo

JoJocelyn - Fondateur du site, il parcourt de nombreux pays et a renseigné de nombreuses destinations. Pour moi : "l'important, c'est le voyage pas la destination "

Leave a Reply

*